Avènement des infirmières diplômées

Temps de lecture : 3 minutes

En Europe, les soins infirmiers sont quasiment monopolisés par les ordres religieux jusqu’à la fin du 19e siècle. Il n’y a donc, dans les hôpitaux et les établissements de soins, pratiquement pas d’infirmières laïques et encore moins d’infirmières professionnellement formées à ce métier.

À partir du milieu du 19e siècle, on voit apparaître dans plusieurs pays d’Europe une prise de conscience quant à la nécessité d’une véritable formation pour le personnel soignant. En Allemagne, Théodore Fliedner établit les principes d’une telle formation lorsqu’il fonde son hôpital à Kaiserswerth. En Angleterre, Elisabeth  Fry  fonde  l’Institute  of Nursing Sisters. Peu de temps après, Florence Nightingale crée la Nightingale Training School. En Suisse, Valérie Boissier crée à Lausanne l’école d’infirmières La Source. En Belgique, le Dr César De Paepe crée une école d’infirmières laïques qui sera opérationnelle à partir de 1887. En 1902, l’École du Stuyvenberg à Anvers propose un programme de trois années d’études pour l’obtention d’un diplôme d’infirmière.

Edith Cavell, le Dr Antoine Depage et les infirmières de l'école en 1907
Edith Cavell, le Dr Antoine Depage et les infirmières de l’école en 1907 (Coll. Focquet-Jones)

Au début du 20e siècle, il apparaît de plus en plus que, malgré leur dévouement, les soeurs soignantes ne sont pas au fait des progrès scientifiques et
ignorent souvent les méthodes modernes que veulent appliquer les médecins et chirurgiens. À la suite d’un incident dans son institut chirurgical de
Berkendael ayant entraîné un conflit entre le personnel religieux et une infirmière laïque introduite dans son équipe, le Dr Depage décide de fonder une école belge d’infirmières diplômées à Bruxelles, rue de la Culture (ndlr : aujourd’hui rue Franz Mergay) . À sa direction, il appelle Miss Cavell, une femme énergique et compétente. Après avoir été nurse, puis Sister au London Hospital (1896-1901), Edith Cavell a été surveillante de nuit au Saint-Pancrace Hospital (1901-1904), puis directrice de l’Hôpital de Manchester.

Logo école Edith Cavell
Logo école Edith Cavell (Coll. Focquet-Jones)

Par Martine Jones – Extrait de l’article “Si j’avais été blessé dans le Westhoek en 14.-18…” publié dans la revue annuelle Militaria Belgica 2020 de la SRAMA – Société royale des Amis du Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire – www.sramakvvl.be

Don`t copy text!
Retour haut de page